Lettre posthume aux herbes

J'étais l'une d'entre vous, herbe perdue dans un pâturage là-haut sur la montagne. J'ai dansé dans le vent et fléchi sous la pluie. Chaque été j'ai été broutée, plus précisément par la Marguerite, du troupeau du Pierrot. L'hiver, j'ai ployé sous la neige, retenant ma respiration.

Année après année, je me suis relevée, j'ai regrandi. J'ai essayé en tout cas. Je lui ai même survécu à la Marguerite ! Personne ne faisait attention à moi. J'étais là pourtant. Je dansais fièrement dans le vent, invisible au milieu des gentianes et des boutons d'or.

Et puis le temps est venu où mes racines ont perdu pied. J'ai ainsi dû quitter mon pâturage pour rejoindre le paradis des herbes.

Aujourd'hui, j'ai envie de m'adresser à vous toutes qui peinez à vous laisser caresser par le vent, et à vous qui grelotez sous la pluie ou succombez sous la neige. N'abandonnez pas, levez la tête vers le ciel, quels que soient sa couleur ou son humeur. Puis, du haut de votre tige, regardez vos racines. Et soyez convaincues d'une chose : que deviendrait la Terre si elle n'avait pas chacune d'entre vous à qui s'accrocher !

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Recent Posts
Archive

Pour m'écrire : cliquer ICI

Je danse dans le vent.

 

Une fleur cachée parmi les herbes.

Un souffle joue avec la légèreté.

Je plie, fléchis, touche terre.

Je me relève, j'essaie en tout cas.

© 2015 by  Dominique Marilley. Created with Wix.com